Henrik Lange, 90 livres cultes à l’usage des personnes pressées : pour rallonger sa Pile À Lire


Henrik Lange, 90 livres cultes à l'usage des personnes pressées

Parmi mes résolutions pour ce début d'année 2012, se trouvait un truc du genre « lire des genres différents de ceux habituels » et « lire quelques incontournables ». Toute motivée que j'étais, j'avais en tête de courir après ces fameux 1000-livres-qu'il-faut-avoir-lu-avant-de-mourir et autres 100-livres-à-avoir-lu-pour-briller-en-société. Cependant j'ai vite été rebutée par l'aspect "prout-prout" des critères de sélection des livres figurant dans ces bouquins. Un jour où j'avais presque balayé l'idée, une oreille attentionnée ayant eu vent de mes projets abandonnés m'a mis entre les mains les 90 livres cultes à l'usage des personnes pressées.

Le concept est simple : 90 livres cultes de toutes époques et de tous genres résumés en 4 vignettes de BD en noir et blanc. Non pas une mais bien deux résolutions tenues en un coup : 1) découvrir des incontournables à lire et 2) lire de la BD. De 1984 à Watchmen, l'humour du Suédois Henrik Lange nous présente ces livres qu'on désirait lire à la deuxième case, et pour lesquels on perd aussitôt tout intérêt arrivé à la 4ème, lorsqu'il dévoile l'intrigue…

Quatrième de couverture

Henrik Lange, 90 livres cultes à l'usage des personnes presséesVous avez mis des années à peaufiner le sourire niais que vous arborez dès que quelqu’un mentionne Proust ou Joyce devant vous. Vous êtes persuadé que L’Histoire de Pi est une émission de télé-réalité et 1984 vous évoque Duran Duran ou la création de Canal +. Nous sommes là pour vous sauver ! Nous vous proposons La Nausée résumée en cinq phrases, Mort d’un commis voyageur en trois cases de bande dessinée… Bref, nous vous offrons la crédibilité littéraire dont vous rêviez pour vos dîners en ville, tout ça en moins de temps qu’il n’en faut pour épeler L’ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche  

Je ne me suis toujours pas décidée quant à l'utilité du livre : donner au lecteur les armes pour faire croire à quiconque qu'il a lu ces livres, dévoiler l'intrigue pour donner envie d'aller lire le déroulement de l'histoire, ou éviter au lecteur qu'il n'aille perdre du temps à lire un pavé pouvant être résumé en 4 cases de BD et à peine 60 mots. J'ai retrouvé un peu de tout ça, et pour ma part si j'étais tombée sur ce petit bouquin bien avant, je n'aurais sûrement pas perdu mon temps à lire American Psycho (ceci étant un avis totalement personnel)… Mais alors qu'est-ce que j'ai aimé le résumé ! 

90 livres cultes à l'usage des personnes pressées: American Psycho

Au final c'est un livre dont j'ai apprécié le ton et l'humour, et qui m'a permis de noter quelques livres à lire à l'avenir (même si je connais déjà la fin, on se rend vite compte que ce n'est pas forcément ça qui compte).

Et quoi de mieux qu'un livre qui engendre de nouvelles lectures? Un deuxième livre qui engendre de nouvelles lectures! En effet, une sorte de tome 2 est sorti intitulé 90 autres livres cultes pour les personnes pressées.

Pour lire la suite

Editions Çà et Là

Ajouter le livre à votre Liste à Lire

Une chronique écrite en buvant une tasse de thé aux noix grillées et en écoutant Cult of Luna

  • Hum… je ne sais pas trop si je le lirais. En fait, je préfère le très beau livre « Les 1001 livres qu’il faut avoir lu dans sa vie ». Je trouve que c’est plus intéressant de se pencher sur une oeuvre qui nous intrigue et nous interpelle, plutôt que d’avoir des « résumé » pour donner l’impression de les avoir lu… Bref, pas trop pour moi!

    • Mademoiselle404

      Oui, le fait que l’intrigue soit dévoilée soulève effectivement des questions. Le résumé dit en plaisantant qu’on peut, après avoir lu le livre, prétendre avoir lu les classiques. Bon j’espère quand même que c’est de l’humour et que personne n’ira jusque là (je ne dirai même pas ce que je pense que ceux qui se satisfont de ça….). Pour ma part j’ai vraiment été séduite par la diversité des oeuvres présentées, qui mise plus sur les « incontournables », que sur les « classiques », parce que ça répond beaucoup plus à mes goûts de lecture 😉